Auteur Sujet: Les pièges plutôt féminins de Facebook  (Lu 850 fois)

Hors ligne Mad

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 374
    • Voir le profil
Les pièges plutôt féminins de Facebook
« le: juillet 30, 2010, 12:25:54 am »
Facebook vous a aidé à retrouver de vieux amis, vous a permis de communiquer facilement la date de votre super soirée costumée, vous a facilité la tâche pour vous souvenir des anniversaires de vos proches mais il vous a peut-être aussi rendue complètement hystérique. Les femmes aiment avoir le contrôle et cet outil leur a donné de nouvelles armes pour jouer les fouineuses ou les menteuses.

Pister
Voilà un comportement digne des plus hystériques: créer un faux compte pour surveiller leur ex (ou leur copain actuel), regarder ses statuts, ses sorties (et donc s'arranger pour le croiser régulièrement), savoir avec qui il traîne, etc. Le chasseur piste sa proie et Facebook rend les choses encore plus facile: toutes les infos y sont disponibles. Mieux vaut donc éviter d'accepter les invitations de parfaites inconnues...

Manipuler
Bien entendu, tout le monde ne poste pas des photos avec un but inavouable, mais certaines personnes savent comment manipuler leur entourage. Voilà comment certaines nanas ne se gênent pas pour balancer des photos compromettantes d'ancien(ne)s "ami(e)s", un coup bas qu'elles prétendront avoir commis en toute innocence.

D'autres utilisent aussi leurs photos pour se donner une certaine image, pas forcément en adéquation avec la réalité. Plus sexy, plus drôle, plus marrante, plus amoureuse, plus aventurière... De quoi s'inventer une vie bien plus passionnante que la réalité.

Se plaindre
Ok, nous avons tous des amis qui passent leur vie à raconter le moindre événement (inintéressant) sur leur profil. C'est fatiguant mais rien de grave là-dedans. Là, où on vire franchement dans le comportement malsain, c'est lorsque la dite personne étale ses problèmes conjugaux ou autres sur Facebook. Une plainte récurrente sur une intimité qui ne concerne et n'intéresse personne. D'ailleurs, ces petites phrases acerbes mettent souvent les gens mal à l'aise et donne une piètre image de la demoiselle. Mieux vaut ne pas confondre journal intime et Facebook.

Rendre jaloux
Tout le monde s'amuse à diffuser des photos où ils enlacent des ami(e)s, rien de mal à ça et la majorité d'entre nous le fait sans arrière pensée. Sauf que pour certaines personnes, celles-ci ont un but précis: rendre jaloux leur moitié. Une proximité physique qui n'a rien de naturel et qui cherche à faire mal. Certaines nanas le font également pour rendre jalouses leurs amies: "moi, je suis plus proche que Nathalie que toi" ou "t'as vu, je plais plus à Xavier que toi", des comportements immatures qui sont également facilement détectables.

Mentir
Etrange mais pourtant réel, certains mentent sans rougir sur leur profil. Ils s'annoncent comme étant en couple (alors qu'ils sont célibataires) ou autres informations inventées. Certes, on peut comprendre que tout le monde n'ait pas envie d'afficher sa vie privée sur la toile, mais de là à mentir? Quel est l'intérêt? Pourquoi s'inventer une vie? Finalement, certaines personnes feraient mieux d'éteindre leur ordi, de sortir et de retourner dans la réalité plutôt que de se répandre inlassablement sur Facebook.