Auteur Sujet: Tout savoir sur les nouveautés Windows 8.1  (Lu 1816 fois)

Hors ligne davihoff

  • Modérateur Global
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 754
  • Carpe diem !
    • Voir le profil
Tout savoir sur les nouveautés Windows 8.1
« le: mai 18, 2014, 12:29:13 pm »
L’arrivée de Windows 8 n’est pas passée inaperçue. À chaque nouveau Windows, les critiques se concentrent le plus souvent sur ses performances et sa fiabilité. Windows 7 avait d’ailleurs joué favorablement dans l’image du produit auprès des clients. Windows 8, de son côté, a joué dans une toute autre cour.

En effet, il n’était soudain plus question de performances ou de fiabilité, mais bel et bien d’expérience utilisateur (voir notre analyse). Microsoft a fait le choix risqué et osé de proposer une interface commune qui puisse être utilisée aussi bien sur des ordinateurs fixes, portables et des tablettes. Une interface capable de rendre hommage aussi bien au couple clavier/souris qu’au tactile. Un pari réussi ? Les résultats ont été finalement en demi-teinte.

De la critique de Windows 8 à l'attente du sauveur : Windows 8.1

De nombreux reproches ont été faits à Windows 8 sur son interface. Beaucoup concernaient en priorité la disparition du menu Démarrer et son remplacement par l’écran d’accueil, autrement dit la zone dans laquelle l’utilisateur arrive, avec ses vignettes multicolores et dynamiques, inspirées de Windows Phone. Les problèmes se concentraient sur les différences flagrantes d’ergonomie entre le bureau classique et cet écran, les utilisateurs qui n’ont besoin que du premier devant obligatoirement passer par le second. En outre, ce dernier manquait cruellement d’options de personnalisation.


D'autres critiques concernaient également en outre les applications fournies avec le système. Trop limitées pour la plupart, elles obligent l’utilisateur à les utiliser en plein écran, ou « dockées » à droite ou à gauche. L’impossibilité d’afficher trois ou quatre applications d’un coup faisait ainsi perdre le bénéfice des grands écrans, renforçant l’impression que le système était essentiellement taillé pour les tablettes, et non pour les ordinateurs classiques. Les améliorations du Bureau, notamment dans l’Explorateur, ainsi que les meilleures performances n’ont pas réussi complètement à compenser ces critiques.

De fait, l’arrivée de Windows 8.1 sonne comme une deuxième chance pour Windows 8, dont il est une sérieuse évolution. Tous les aspects du système ou presque sont concernés : écran d’accueil, personnalisation, options de démarrage, applications internes, multitâche, Internet Explorer et ainsi de suite. Nous allons donc passer en revue ces améliorations pour prendre la mesure du travail fourni par Microsoft et ainsi vérifier si les critiques ont été entendues.

Une procédure de mise à jour qui comporte plusieurs défauts

La plupart des utilisateurs auront Windows 8.1 en récupérant gratuitement la mise à jour depuis le Windows Store. Bien que l’on parle de mise à jour, il s’agit plutôt d’une « seconde édition » du système et il faudra télécharger 3,8 Go (Windows 8.1 64 bits) avant de procéder à l’installation, sans possibilité de mettre les fichiers de côté. Vous avez quatre machines à mettre à jour ? Il faudra télécharger l'ensemble quatre fois.

Attention, car Microsoft fait tout pour que l'utilisateur ait un compte en ligne. La firme veut se débarrasser des comptes locaux et met le paquet pour séduire en proposant un maximum de fonctionnalités et de possibilités de synchronisation, mais cette modification risque fort de déplaire à une partie des utilisateurs. De plus, on ne peut que vous conseiller de regarder les paramètres de personnalisation avancés plutôt que de laisser ceux activés par défaut, afin de les régler à votre convenance. Ceux par défaut nous semblent en effet un peu trop « bavards ». Il est toutefois possible d'utiliser un compte local, soit en cherchant tout en bas du formulaire d'inscription pour un nouveau compte (manque évident de visibilité), soit en coupant directement la connexion internet.

Quoi qu'il en soit, au terme de cette procédure, l'utilisateur arrive sur le nouvel écran d’accueil, et il sera à nouveau demandé de passer par le Ballot Screen pour choisir son navigateur.

Un écran d'accueil plus riche : l'art de la conciliation

Le premier contact ne devrait présenter aucune différence, et pour cause : le processus de mise à jour laisse les paramètres en l’état et l’écran d’accueil sera disposé de la même manière. À la différence près que les options de personnalisation sont bien plus nombreuses, à commencer par les vignettes. Ces dernières gagnent deux nouvelles tailles : une plus petite, correspond au cours de la précédente petite, l’autre deux fois plus grande que le précédent rectangle. Quatre formats au total qui permettent de bien agencer son écran.

La taille des vignettes influera évidemment sur la quantité d’informations qu’elles pourront livrer. Dans leur plus petite taille, seule l’icône de l’application pourra être représentée. Les deux tailles intermédiaires sont celles que l’on connaissait déjà, tandis que la plus grande pourra afficher des informations beaucoup plus complètes, afficher un fond ou une image, etc.

Ces nouvelles tailles s’accompagnent de manipulations plus aisées pour affecter un même réglage à un ensemble. Vous pouvez ainsi effectuer un clic droit sur plusieurs vignettes, puis choisir une taille commune. La même manipulation permet en outre de déplacer tout un lot d’icônes, pour créer par exemple un nouveau groupe que l’on pourra ensuite renommer. Notez enfin que les vignettes représentant des applications Win32 classiques (Bureau) disposent maintenant d’un fond associé à leur couleur dominante.

Le fond de l'écran est lui aussi davantage personnalisable. Les papiers-peint fournis par Microsoft sont d’une part plus nombreux, mais surtout l’éditeur laisse enfin l’utilisateur choisir sa propre image. Il est par ailleurs possible de synchroniser le fond de l’écran d’accueil avec celui du Bureau. Depuis ce dernier, utiliser l’écran d’accueil renverra mieux l’impression qu’on fait face à un remplaçant du menu Démarrer. Notez que dans le cas des fonds intégrés à Windows 8.1, deux palettes de couleurs permettent de régler plus finement le rendu.

Enfin, des fonds d’écrans animés ont été ajoutés. Contrairement à ce que Microsoft avait pu implanter au sein de Vista avec les fameux bonus de l’édition Intégrale, il ne s’agit d’une séquence animée tournant en boucle. En fait, le fond est statique, sauf quand l’utilisateur fait défiler l’écran pour révéler d’éventuels groupes de vignettes masqués derrière le bord de l’écran. Le résultat reste donc discret.

L’écran d’accueil est doté d’une deuxième partie, nommée simplement « Applications ». Elle concentre comme sous Windows 8 l’intégralité des programmes installés. Windows 8.1 améliore nettement cette partie, notamment grâce à des options de tris. Il est ainsi possible de classer les applications par fréquence d’utilisation, date d’installation et ainsi de suite. Comme on le verra plus tard, l’utilisateur aura désormais la possibilité de démarrer directement sa session sur cet écran.

Mais comme nous allons le voir, les améliorations sont bien plus nombreuses et vont au-delà du simple écran d'accueil, à commencer par les outils que Microsoft livre par défaut, que nous allons analyser en détails.
  • Modérateur Global
  • *****

  • Hors ligne davihoff

    • Modérateur Global
    • Hero Member
    • *****
    • Messages: 754
    • Carpe diem !
      • Voir le profil
    Tout savoir sur les nouveautés Windows 8.1 ( suite 1)
    « Réponse #1 le: mai 18, 2014, 12:34:43 pm »

    Tout savoir des nouveautés de Windows 8.1  (suite 1)

    Les nouvelles applications
    La mise à jour et la personnalisationLes nouvelles applicationsDes nouveautés bien réellesUne intégration forte des services maison 
     
    Windows 8.1 donne l’occasion à Microsoft de corriger le tir pour ce qui est des applications fournies avec le système. C’est particulièrement le cas de Courrier, le client email qui remplace Windows Live Mail qui est bien plus complet qu'auparavant :

    Courrier a été entièrement retravaillé...

    Comme on peut le voir, l’interface évolue nettement avec une barre latérale largement revue. Les dossiers sont maintenant représentés par des icônes. Dans l’ordre, on trouve la boite de réception, les courriers marqués comme favoris, les courriers marqués ainsi que trois nouvelles icônes : un filtre pour les newsletters, l’autre pour les notifications de réseaux sociaux et l’accès complet à tous les dossiers des comptes synchronisés.

    Depuis cette zone, on pourra ainsi épingler d’autres dossiers à la barre, comme les éléments envoyés. Notez que le glisser/déposer des éléments est d’ailleurs enfin supporté.

    Courrier dispose également d’une fine barre en bas de l’écran. Il s’agit en fait d’un affichage qui vient corriger un problème inhérent à Windows 8 : il est impossible de savoir qu’une telle barre existe sans faire un clic droit. Cet affichage indique donc à l’utilisateur qu’il peut venir chercher des fonctions supplémentaires, à savoir : la gestion des dossiers, les opérations de déplacement, le marquage des emails ou encore la suppression.

    Plus à droite, on trouve une autre nouveauté de Windows 8.1 : le lancement d’une deuxième fenêtre pour l’application permettant de les placer côte à côté. Une fonctionnalité que l’on rencontrera dans d’autres applications.

    ... mais c'est aussi le cas de Calendrier et du gestionnaire de contacts

    Calendrier réservera quant à lui une surprise à ceux qui l’utilisaient déjà dans Windows 8. L’écran d’accueil a en effet complètement changé, et tous les utilisateurs n’apprécieront pas cette modification : un écran essentiellement vide dans lequel apparaissent les prochains rendez-vous, en bas. Le fond d’écran peut être changé, mais le vide ambiant et le classement horizontal seront déstabilisants pour certains.

    Le point ennuyeux dans cette nouvelle mouture est qu’il est impossible de changer pour l’instant cette vue par défaut. On retrouve en haut de l’écran une barre comprenant les autres vues (jour, semaine, semaine de travail et mois) mais on ne peut pas déclarer l’une d’entre elles comme principale. Il aurait par exemple été pratique que Calendrier s’ouvre toujours sur la vue mensuelle pour obtenir immédiatement une vue d’ensemble. Au lieu de ça, plusieurs clics sont nécessaires pour parvenir à ce résultat. Pour le reste, le maniement de l’interface est essentiellement le même que sous Windows 8.

    L’application Contacts évolue elle aussi, avec notamment un écran d’accueil revu. La partie sombre représente désormais une zone dans laquelle l’utilisateur peut placer des contacts favoris. Ils peuvent provenir de tous les comptes associés à Windows 8, y compris ceux de Skype. La zone orange contiendra du coup les notifications relatives à ces contacts.

    Si l’utilisateur clique sur « Quoi de neuf ? » en bas de l’écran, il accèdera cette fois à la totalité des mises à jour de statuts et des évènements de tous les contacts. L’interface est globalement plus logique dans son utilisation, et Microsoft en profite pour corriger une absence majeure : en cliquant sur sa propre photo, l’utilisateur pourra la modifier directement.

    Pour autant, elle ne sera pas dépourvue de défauts. Toujours impossible par exemple, de supprimer plusieurs contacts en une seule fois. Dommage.

    Microsoft ajoute enfin un centre dédié à l'aide et à la manipulation du système

    D'autres applications plus secondaires mais bienvenues ont aussi été ajoutées. C’est le cas par exemple d’Alarmes, qui permet de configurer une série d’alarmes avec une heure et une fréquence. Par exemple, 7h15 tous les matins des jours ouvrés. Cette même application permettra également de lancer un minuteur (compte à rebours) ou au contraire un chronomètre.

    Toute aussi pratique, l’application Enregistreur répare un manque important de Windows 8, car le magnétophone classique ne fait partie que de la zone Bureau. Cette fois, l’utilisateur peut enregistrer autant de séquences qu’il le souhaite, les renommer, les consulter à loisir et les partager avec d’autres applications, tels que Courrier. Santé & Forme est pour sa part une application orientée vers le bien-être et comportant de très nombreux conseils sur la manière de se nourrir, l’activité sportive et ainsi de suite. De très nombreux tutoriels vidéo sont présents, ainsi que des grilles à remplir pour suivre par exemple sa consommation quotidienne de calories.

    Mais nous noterons surtout pour notre part l’ajout d’une application entièrement dédiée à l’aide. Elle regroupe ainsi de nombreux conseils ainsi que des astuces pour aider l’utilisateur à mieux se servir du système. Cette application, dont nous estimons qu’elle aurait clairement dû être intégrée dans Windows 8, est un véritable apport, d’autant que son utilisation est simple et qu’elle présente notamment des tutoriels vidéo.

    Elle vient ainsi combler un manque assez cruel, ressenti surtout par les nouveaux utilisateurs qui arrivaient sous Windows 8 et ne comprenaient pas son fonctionnement. Microsoft dispose ainsi, en outre, d’un moyen efficace de faire comprendre comment l’ergonomie de son produit a été pensée.

    Comme on peut le voir sur les captures ci-dessus, de très nombreux thèmes sont abordés. Beaucoup concernent l’utilisation de base du système, avec l’emploi de l’écran d’accueil, l’ouverture de la barre des applications actives à gauche, celles de la barre des charmes à droite et ainsi de suite. Configuration de la machine, utilisation de SkyDrive, compréhension de la synchronisation des données et des paramètres : la plupart des thématiques sont présentes. La seule question qui reste en suspens est de savoir si l’utilisateur aura l’envie de s’y rendre.
  • Modérateur Global
  • *****

  • Hors ligne davihoff

    • Modérateur Global
    • Hero Member
    • *****
    • Messages: 754
    • Carpe diem !
      • Voir le profil
    Tout savoir sur les nouveautés Windows 8.1 (suite 2)
    « Réponse #2 le: mai 18, 2014, 12:42:18 pm »
    Windows 8.1 est, comme on l'a vu, l'occasion pour Microsoft de corriger le tir sur bon nombre de points. Dans cette deuxième partie, nous verrons que les efforts sont particulièrement sérieux dans certains cas, comme pour Internet Explorer 11, mais que la firme en profite pour glisser vers une intégration forte de ses services comme on ne l'avait pas vu depuis longtemps.

    SkyDrive à tous les étages : la synchronisation envahit Windows

    Si le service de stockage distant est mis en avant par Microsoft depuis plusieurs années, il passe un nouveau cap avec Windows 8.1. Trois éléments sont surtout à noter : l’application Modern UI, le client intégré dans l’Explorateur et la synchronisation des paramètres.

    Commençons par l’application SkyDrive qui gagne principalement une fonctionnalité très attendue : la manipulation des fichiers locaux. Dans le menu situé en haut à gauche de l’écran, l’utilisateur peut en effet aller fouiller dans le contenu de son disque dur. En clair, cela revient à placer un explorateur de fichier dans la zone Modern UI, qui n’existait pas auparavant. D’autant que les principales opérations comme la création de dossier, les opérations de copier/coller et les déplacements sont de la partie. Évidemment, tout l’intérêt réside dans le fait d’aller chercher directement un fichier ou un dossier et de l’envoyer dans la zone synchronisée sans avoir besoin d’aller sur le Bureau.


    Le Bureau justement contient lui aussi une amélioration liée à SkyDrive. L’Explorateur intègre en effet directement le client de synchronisation, qu’il n’est donc plus nécessaire d’installer. Un ajout dont Dropbox, Google ou encore Amazon se seraient bien passés. Dès que le compte Microsoft a été renseigné dans le paramétrage du système, l’utilisateur dispose ainsi de ses fichiers, prêts à l’emploi. Ou presque : les fichiers apparaissent bien, mais ils ne sont pas totalement synchronisés. Lorsque l’on cherche à en ouvrir un, il y a donc un petit temps de latence. C’est d’autant plus regrettable que lors d’opérations comme l’enregistrement de documents depuis Office 2013 (ce qui se fait par défaut dans SkyDrive), ce temps de latence bloque l’application quelques secondes.

    Enfin, le plus gros apport concernant SkyDrive est clairement sa prise en charge beaucoup plus large des paramètres provenant de Windows. Il est maintenant capable de retenir de très nombreux points, tels que la disposition de l’écran d’accueil, les applications déjà installées, les clés Wi-Fi utilisées et ainsi de suite. Pour l’utilisateur qui change de machine, cela signifie un rappel d’un espace de travail cohérent et synchronisé, lui évitant de fait de refaire toute sa configuration.

    Skype et l’écran verrouillé : la communication permanente

    On ne peut pas aborder les nouvelles applications incluses dans Windows 8.1 sans parler de Skype. La version fournie est légèrement améliorée par rapport à celle que l’on connaissait, mais ce n’est pas là son principal attrait. Car la vraie nouveauté, c’est qu’elle est véritablement fournie avec le système.

    Il s’agit de la toute première fois que Microsoft intègre le client de communication de cette manière dans l’un de ses systèmes. Une fois le compte configuré, Skype reste disponible et ouvert en permanence, même si le statut peut être changé pour apparaître invisible. Le service devient dès lors officiellement le moyen de communication « star » de Windows, d’autant que l’application Messages, présente dans Windows 8, n’existe plus. Un aspect renforcé par les nouvelles capacités de l’écran verrouillé.

    Ce dernier améliore en effet ses capacités en pouvant refléter de nombreux évènements. L’utilisateur peut ainsi savoir combien de messages sont en attente, les appels ratés et ainsi de suite. En fait, s’il passe devant l’écran pendant qu’un appel retentit, il peut ouvrir la communication sans même déverrouiller l’écran.

    Notez enfin que l’écran verrouillé permet enfin de lancer ses propres diaporamas. Dans les paramètres, l’utilisateur peut ainsi sélectionner un dossier ou des photos depuis le contenu local ou dans SkyDrive. Ces images seront alors affichées avec des transitions, plutôt qu’une simple photo fixe.

    Internet Explorer 11 : des critiques entendues et un mode Lecture

    À peine un an après la sortie d’Internet Explorer 10 qui accompagnait Windows 8, Microsoft inaugure la version 11 de son navigateur. Un rythme plus rapide qu’habituellement, surtout que cela ne nuit visiblement pas à la liste de nouveautés que la firme a été capable d’ajouter.

    La nouvelle version du navigateur se distingue de son prédécesseur par une bonne dose de nouveautés. Depuis le bureau, les utilisateurs ne verront pas nécessairement la différence dans l’interface, mais de multiples améliorations ont eu lieu sous le capot. C’est notamment le cas pour le HTML5, mieux pris en charge, ainsi que pour WebGL et même le protocole SPDY de Google pour accélérer le chargement des pages web. Cependant, d’autres éléments tels que les microdonnées ainsi que les notifications web ne seront toujours pas de la partie, dommage.


    En fait, côté utilisateurs, les vraies nouveautés sont à chercher dans l’autre versant du navigateur : la partie Modern UI, celle à laquelle on accède depuis l’écran d’accueil (si Internet Explorer est déclaré comme navigateur par défaut). Cette fois, non seulement les apports sont nombreux, mais ils sont pour la plupart particulièrement bienvenues. À commencer par une option permettant d’afficher de manière permanente les onglets et la barre d’adresses. Dans ce cas, l’ensemble apparaît en bas et les onglets adoptent une forme beaucoup plus réduire, sans vignette de prévisualisation.

    Microsoft promet que le chargement des onglets sera plus rapide et que le navigateur sera plus réactif lorsque l’on passera d’un onglet à un autre. Dans la pratique, nous n’avons pas vu de différence, notre machine basée sur un Core i5 3470 (3,2 GHz) n’ayant pas vraiment de problèmes avec des opérations aussi « triviales ». La firme note quand même que chaque fenêtre pourra contenir un maximum de 100 onglets.

    Notez que si l’on parle de « chaque » fenêtre, c’est bien que Windows 8.1 peut lancer deux fenêtres concurrentielles d’une même application. Depuis n’importe quel lien ou onglet déjà ouvert, on peut effectuer un clic droit et choisir « Ouvrir dans une nouvelle fenêtre ». L’écran est alors séparé en deux, mais l’utilisateur peut déplacer la barre centrale. La fonctionnalité sera très pratique pour ceux qui veulent vérifier le contenu d’une page tout en naviguant sur une autre. Elle permet également de faire face à une partie des critiques sur l’aspect multitâche du système, jugé comme trop pauvre pour un Windows.

    D’autres fonctionnalités assez pratiques ont été ajoutées. Par exemple, on peut depuis n’importe quel page déposer une vignette active sur l’écran d’accueil. Par active, nous voulons dire aussi que si le site a des informations à transmettre, la vignette va les refléter. C’est le cas notamment avec les flux RSS, du moins en théorie car tous ne fonctionnent pas ainsi pour l’instant.

    Sans doute plus important pour ceux qui lisent beaucoup sur le web, Microsoft a ajouté un mode Lecture qui ressemble pour beaucoup à celui intégré dans Safari sur iOS et OS X. Le bouton d’activation se trouve à droite de la barre d’adresse et permet d’afficher une vue dans laquelle seuls le texte et les images d’un contenu sont affichés. La structure du site et tous les autres éléments disparaissent donc, une fonctionnalité agréable quand il s’agit de lire un texte assez long. Notez que certains ne seront par contre par forcément friands de la présentation en colonnes multiples, à la manière d’un journal.

    Comme on peut le voir, ces améliorations sont pour la plupart destinées à la partie Modern UI du navigateur. De fait, Internet Explorer 11 sera proposé prochainement aux utilisateurs de Windows 7, mais ces derniers ne verront que peu de nouveautés fonctionnelles : tout sera situé sous le capot.

    Le centre de paramétrage : enfin un rassemblement des réglages

    L’un des aspects de Windows 8 particulièrement améliorés avec Windows 8.1 est le centre de paramétrage. Il s’agit ni plus ni moins du panneau de configuration nouvelle formule. Le problème avec la version initiale du système sorti il y a un an est que l’utilisateur n’avait aucun moyen de savoir comment était fait le découpage : en cas de changement, devait-on se rendre dans l’ancien panneau ou le nouveau centre ?

    La question se pose beaucoup moins avec Windows 8.1. Et pour cause : une grande majorité des réglages peuvent y être changés, une amélioration significative puisqu’elle va dans le sens de l’unification et de l’homogénéité de l’interface. Dans l’ensemble, cette modification est réussie car tous les principaux paramètres sont présents, et l’utilisateur n’aura pas à se demander s’il doit se rendre sur l’écran d’accueil ou sur l’ancien Bureau.

    Le changement se voit particulièrement dans la nouvelle section « PC et appareils », où l’on retrouve justement tout ce qui touche au matériel. Périphériques, choix de la définition de l’écran, paramétrage des coins actifs de l’écran, gestion de l’énergie, orientation de l’image ou encore correction automatique (relative au clavier bien sûr), de nombreuses possibilités sont offertes.

    Comme on l'a vu dans la partie dédiée, les réglages consacrés à SkyDrive sont un autre point crucial. Le panneau permet ainsi de contrôler d’un coup d’œil le degré de remplissage de l’espace fourni (7 Go pour un compte Microsoft standard) et contient plusieurs réglages importants : stockage par défaut des documents, sauvegarde automatique des photos prises avec la webcam, qualité des clichés ainsi que des options pour contrôler les échanges lorsque l’on utilise un forfait data ou que l’on est en roaming. Enfin, une section contient les options relatives à la synchronisation, cette dernière prenant en charge désormais l’écran d’accueil. Ce qui signifie qu’une machine à l’autre, le compte de l’utilisateur sera capable de retenir la position des tuiles, le thème ou encore le fond d’écran.

    Parmi les autres nouveautés importantes, on trouve une zone consacrée à la recherche et aux notifications. Pour la première, il faut noter surtout l’intégration de Bing et donc l’apparition de résultats provenant du service au fur et à mesure que l’on tape des lettres. Ces suggestions peuvent évidemment être désactivées, il est possible de tenir compte ou pas de la position géographique et un filtre de protection pour les contenus offensants (pour adultes) est de la partie. Coté notifications, soulignons surtout la possibilité d’établir une plage horaire durant laquelle elles seront désactivées.

    La partie réseau contient elle aussi des apport significatifs. À commencer par le support des VPN, qui ne nécessitent plus de se rendre dans l’ancien panneau de configuration. Toutes les connexions réseau actives peuvent en outre être gérées depuis cette section, notamment le Wi-Fi, le Bluetooth ou encore celle de la puce 3G/4G, et les proxys seront également de la partie. Par ailleurs, les utilisateurs qui en disposent pourront renseigner un compte professionnel, les applications le nécessitant étant alors automatiquement capables de le réclamer. La connexion professionnelle pourra aussi rapatrier les réglages propres à l’entreprise. Enfin, la gestion du groupe résidentiel, fonction présente depuis Windows 7, pourra également se faire depuis cette zone.

    Enfin, on retrouve une série de réglages que l’on avait déjà sous Windows 8, notamment l’heure, la langue ou encore l’ergonomie et l’accessibilité.

    Le Bureau : des nouveautés peu nombreuses, mais significatives

    Avant que Windows 8.1 ne sorte, de nombreux commentaires ont mis en avant le retour tant attendu menu Démarrer. Remettons donc les pendules à l’heure : aucun menu Démarrer n’est de retour, et Microsoft ne le remettra certainement jamais en place. Par contre, le bouton Démarrer, lui, est bel et bien là.

     
    La plupart des utilisateurs estimeront sans doute qu’il ne s’agit que d’un apport cosmétique. C’est à la fois vrai et faux. Un bouton ne change pas le fait qu’il faut envoyer le curseur de la souris en bas à droite pour appeler l’écran d’accueil. Cependant, les nouveaux utilisateurs comprendront mieux que ledit écran est bien le remplaçant de l’ancien menu Démarrer. Un effet accentué par la possibilité de synchroniser les fonds d’écran entre les deux zones. Notez qu'il est également possible de faire un clic droit sur ce même bouton pour accéder à un menu spécifique, donnant notamment accès aux fonctions d'arrêt et de redémarrage de la machine.

    Puisque nous sommes dans la barre des tâches, signalons qu’un clic droit et l’accès aux propriétés donnera droit à de nouvelles options, dont justement le fond d’écran commun au bureau et à l’écran d’accueil. Deux nouveautés importantes font également leur apparition. D’une part, il sera enfin possible aux intéressés de démarrer directement sur le bureau après le démarrage du PC (après validation du compte utilisateur). D’autre part, ceux qui le souhaitaient pourront démarrer sur la liste complète des applications (accessible normalement en bas de l’écran d’accueil). Bien qu’il s’agisse de deux ajouts importants, nous aurions souhaité qu’ils soient plus aisés à découvrir, en étant présents notamment dans les paramètres de l’écran d’accueil.

    Notons que d’autres options ont été ajoutées :
    •Toujours afficher le Start Screen sur l’écran principal en cas de configuration à écrans multiples
    •Afficher en premier les applications de bureau (Win32) dans la vue « Tous les programmes »
    •Ne chercher que dans les applications et non « partout » si l’option précédente est activée
  • Modérateur Global
  • *****

  • Hors ligne davihoff

    • Modérateur Global
    • Hero Member
    • *****
    • Messages: 754
    • Carpe diem !
      • Voir le profil
    Tout savoir sur les nouveautés Windows 8.1 (suite et fin)
    « Réponse #3 le: mai 18, 2014, 12:47:54 pm »
    L'intégration des services se poursuit avec Bing, que Microsoft propulse jusqu'à l'inclure par défaut dans la recherche de Windows 8.1, ce qui prête à débat. Le système joue également la carte du sans-fil avec le support de la technologie Miracast pour la diffusion vers les écrans compatibles et qui fonctionne plutôt bien.

    La recherche fait la part belle à Bing

    La recherche de Windows 8.1 est assez différente sur plusieurs points importants. Premier changement, et de taille : la recherche ne prend plus l’ensemble de l’écran mais apparaît seulement dans une barre latérale. On l’appelle toujours de la même manière mais son fonctionnement est cependant différent.

    C’est l’autre grand changement : lancer une recherche ne se limite plus au seul contenu du PC car elle appelle les résultats Bing. Le moteur de recherche est totalement intégré à la fonction de Windows 8.1, même si elle peut être désactivée. Dans l’idée de Microsoft, le concept est simple : l’utilisateur n’a plus à ouvrir son navigateur, ni à utiliser un autre moteur de recherche. La part de marché de Bing pourrait du coup augmenter, d’autant qu’il n’est pas possible actuellement de sélectionner un moteur tiers dans la barre de recherche. Il faudra d'ailleurs voir la réaction de Google ou de Yahoo! pour ne citer que ces deux-là.

    Quoi qu'il en soit, cette barre peut chercher à peu près tout, mais c’est la pertinence qui déterminera son succès. Fichiers locaux, applications, images ou encore paramètres sont ainsi de la partie et les résultats sont probants. La partie Bing, et donc Internet, donne pour sa part des résultats intéressants mais dont la richesse varie. Pour une célébrité par exemple, les fiches synthétiques et les accès aux photos, vidéos, titres musicaux et ainsi de suite peuvent se montrer particulièrement efficaces :

    Avec des artistes, l’intégration de l’application Xbox Music peut même devenir redoutable, dans le sens où la recherche d’un groupe par exemple donnera automatiquement accès au dernier album où aux titres les plus populaires. Il sera alors possible d’ouvrir directement Xbox Music pour aller y écouter les titres en question. Notez qu’avec un compte gratuit, l’utilisateur aura dix heures d’écoute gratuite par mois, tandis qu’un abonnement Pass (9,99 euros par mois) permettra l’écoute sans limite, à la manière d’un compte Spotify, Deezer ou encore Rdio.

    Un multitâche nettement amélioré... si votre écran le permet

    Windows 8 a concentré un certain nombre de reproches au sujet de son multitâche dans la partie Modern UI. Les utilisateurs de Windows sont en effet habitués à se servir du bureau, qui suit une règle simple : plus la taille de l’écran augmente, plus on peut disposer de fenêtres et ainsi avoir l’œil sur de nombreuses applications. Mais dans Windows 8, les nouvelles applications ne pouvaient au maximum s’afficher que deux par deux, dont une réduite à une simple colonne sur la gauche ou la droite, en vue réduite.

    Windows 8.1 change la donne à ce sujet de plusieurs manières. Premièrement, quand deux applications sont ouvertes côte à côte, la barre de séparation peut être changée de place. Elle apparaît désormais au centre, coupant l’écran en deux moitiés égales. L’utilisateur peut la régler comme il le souhaite, pour donner la priorité à une application, mais l’emplacement de la barre est maintenant libre.

    L’autre grande nouveauté tient dans le nombre d’applications ouvertes simultanément. Le maximum passe ainsi de deux à quatre, et seule la définition de l’écran limitera le confort d’utilisation. Lorsque que quatre applications sont ouvertes simultanément, elles se retrouvent essentiellement sous la forme de colonnes. La solution peut être pratique pour suivre par exemple l’arrivée d’un email, une liste de tweets, laisser ouverte la météo et ainsi de suite. Notez que le nombre de colonnes que l'on peut afficher dépend expressément de la taille de votre écran et donc de sa définition.

    En outre, le multitâche lui-même est beaucoup plus utilisé par les applications fournies avec Windows. Par exemple, si Courrier est ouvert et qu’un email contient des photos, cliquer sur l’une d’entre elles ouvrira l’application Photos dans la zone droite de l’écran. L’utilisateur pourra alors passer de l’une à l’autre avec les flèches ou par simple geste tactile sur l’écran.

    La gestion du multitâche trouve également une amélioration de taille avec le nouveau support des écrans multiples. Ainsi, si deux ou trois écrans sont disponibles, chacun pourra avoir sa propre application Modern UI ouverte en plein écran.

    Miracast : l'affichage sans fil est supporté

    Windows 8.1 supporte l'affichage sans fil nativement via Miracast, pour peu que vous ayez du matériel compatible. En effet, cette solution nécessite que les composants soient certifiés pour que cela fonctionne, que ce soit du côté de la carte Wi-Fi ou encore du pilote graphique pour ne citer que ces deux exemples-là, mais aussi d'un téléviseur ou récepteur compatible comme le Push2TV PTV3000 de Netgear. Notez au passage que c'est le cas des PC certifiés WiDi d'Intel depuis l'année dernière, mais aussi tous les Ultrabook embarquant un CPU Haswell, puisque cela fait parti du cahier des charges.

    Nous préparons un dossier très complet sur le sujet sur lequel nous nous étendrons pleinement, mais sachez que nous avons pu essayer différents matériels exploitant cette norme et que cela fonctionne aussi simplement ou presque que de brancher un moniteur.

     
    Si vous disposez du matériel compatible, vous verrez alors apparaître une nouvelle option d'affichage au sein de la barre de charmes dans la rubrique Périphériques / Projeter : Ajouter un écran sans fil. Dès lors, il suffit d'ajouter une première fois ce téléviseur en entrant un code PIN, pour qu'il apparaisse ensuite. Il suffira de faire appel à lui en appuyant simultanément sur les touches Windows et P. Il vous sera alors possible de dupliquer votre écran principal ou un Bureau étendu.

    Notre écran de portable et Big Buck Bunny en Full HD en diffusion sans fil. Afficher l'image originale

    Si cela est très simple à l'usage, il existe tout de même certaines limitations. Il ne sera pas possible de jouer par exemple, car une latence élevée existe entre le moment où vous effectuez une tâche sur votre couple clavier / souris et celui où il se réalise à l'écran. Par contre, il est tout à fait possible de lire du contenu protégé comme des Blu-ray ou DVD. Vous pouvez aussi afficher vos photos, présentations, sans rencontrer le moindre problème.

    Comme nous l'évoquions, nous reviendrons sous peu avec un dossier spécifique sur l'affichage sans fil et les différentes technologies qui sont liées.

    Le NFC officiellement supporté, le partage de connexion enfin de la partie

    Si Miracast est un protocole de transmission sans-fil, ce n’est pas la seule amélioration dans ce domaine dans Windows 8.1. à commencer pas le support officiel et standardisé des puces NFC. Dans la pratique, cela ne concernera les tablettes, mais les ordinateurs portables équipés commencent à arriver. C'est par exemple le cas chez Dell, Lenovo ou encore Sony  pour ne citer que ces exemples-là.

    Le partage de connexion fait aussi son apparition. Il peut être donc utilisé depuis une tablette équipée d’une puce 3G/4G et utilise les connexions Wi-Fi et Bluetooth. Il faut signaler également un apport lié : dans le cas d’un PC sous Windows 8.1 et d’un smartphone équipé de Windows Phone 8 GDR3, l’appairage entre les deux appareils ne réclamera plus de code PIN. Enfin, Windows 8.1 gère le Wi-Fi Direct, c’est-à-dire la capacité qu’ont deux appareils à communiquer sans passer par une borne relai.

    Windows 8.1 : des efforts à poursuivre

    Que penser de Windows 8.1 au final ? Globalement, cette mise à jour est plus importante qu’on ne le croit, et elle est bienvenue. Elle corrige bon nombre de reproches que l’on pouvait faire à Windows 8, sans pour autant changer les fondations mêmes du système.

    La personnalisation beaucoup plus poussée est clairement un apport majeur car l’écran d’accueil pourra davantage se plier aux volontés de l’utilisateur. Cet aspect est d’autant plus important que cet écran est quasiment obligatoire pour réaliser de nombreuses opérations. Le rendre agréable est donc une priorité et les réglages des vignettes, l’utilisation du même fond d’écran que celui du bureau et le retour du bouton Démarrer font progresser nettement la cohérence de l’ensemble.
     
    Les apports sur le multitâche et la gestion des écrans multiples sont clairement de bons points eux aussi. Là encore, tout concerne le confort d’utilisation et on sent que Microsoft a eu à cœur de répondre à un maximum de critiques. Pour autant, tout n’est pas nécessairement corrigé, et une partie des critiques que l’on pouvait adresser à Windows 8 est en fait toujours valable.

     

    Certes, l’utilisateur intéressé par le Bureau et les applications classiques pourront profiter d'un bouton Démarrer plus clair et de la possibilité de démarrer sur son espace favori. Cependant, il ne gagne rien de significatif dans son quotidien. L’intégration du client SkyDrive dans l’Explorateur est une bonne idée par exemple, mais son maniement se révèle parfois pénible car le système ne synchronise qu’en partie les données, provoquant des latences lors de l’ouverture des documents.

     

    En outre, et ce sera sans doute le plus important pour ceux qui regrettent Windows 7 et ses prédécesseurs, Windows 8.1 ne permet pas le mélange des genres. Beaucoup espèrent qu’il sera possible un jour d’utiliser les applications Modern UI directement sur le Bureau, en mode fenêtré, mais cette fonctionnalité n’est pas encore de la partie. Et pourtant, cela permettrait à ses habitués d’utiliser les nouvelles applications tout en continuant à manipuler des fenêtres, comme ils le font depuis des années.

    Globalement, Windows 8.1 est une bonne mise à jour. Elle améliore de nombreux aspects et Microsoft a clairement bien joué en la proposant gratuitement à tous les utilisateurs de Windows 8. Malgré le raté du lancement sur Windows RT, les migrations se passent dans l’ensemble bien. Mais on ne peut s’empêcher de penser que Windows 8.1 aurait finalement dû être ce qu’était Windows 8, d’autant que de nombreuses critiques étaient déjà entendues durant la phase bêta du système. En outre, la très forte intégration des services maison, tels que SkyDrive, Bing ou encore Skype, devrait faire grincer les dents des concurrents, mais aussi de certains utilisateurs.

    Un dernier mot enfin sur ce qui pourrait attendre Windows dans les prochaines années. Le fait que cette nouvelle mouture soit estampillée « 8.1 » laisse penser que d’autres pourraient suivre. En outre, les rumeurs actuelles vont dans le sens d’un rapprochement des plateformes Windows RT et Windows Phone, et on pense notamment à une série de mises à jour plus ou moins rapprochées, à la manière des GDR de Windows Phone justement. Dans tous les cas, l’année 2014 devrait être riche en enseignements sur l’avenir d’une plateforme qui va clairement muter profondément
  • Modérateur Global
  • *****

  •