Auteur Sujet: Dix choses à ne pas révéler sur Facebook sous peine d'ennuis !  (Lu 1168 fois)

Hors ligne davihoff

  • Modérateur Global
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 754
  • Carpe diem !
    • Voir le profil
Il vaut mieux garder certaines choses pour soi… particulièrement sur Facebook.

Il est bon de parler, paraît-il, et vous savez quoi? Il est bon de partager aussi. Poster quelques photos ou un rapide update de votre statut peut nous aider à rester connectés à nos amis. Seulement, certaines personnes ne savent pas où se situe la limite.

Plus de 500 million de personnes ont un compte Facebook et passent près de 700 milliard de minutes par mois sur le site.

Malheureusement, il semble assez facile d'oublier le nombre de personnes susceptibles de suivre vos moindres faits et gestes dans le vaste monde des réseaux sociaux, en particulier si vos paramètres ne sont pas configurés correctement.

En gardant cela à l'esprit, voici le top 10 des choses qu'il ne faut en aucun cas révéler sur les réseaux sociaux: combien d'erreurs avez-vous déjà commises sur Facebook ?

1) Vous organisez une soirée

Facebook est idéal pour organiser de grandes fêtes avec vos amis, mais l'est-il également pour vos petites soirées privées ? À moins d'être adepte des sauteries qui rassemblent plus d'une centaine de personnes ruinant la carpette et s'amusant avec l'argenterie de la famille, nous vous suggérons d'éviter. Et pour être honnête, cela devrait couler de source mais vu le nombre sans cesse croissant de témoignages sur ces soirées Facebook, ce n'est peut-être encore pas si évident pour tout le monde...

2) Vous partez en vacances

Le temps est-il venu de prendre de vous relaxer sous le soleil? C'est très bien. Vous le méritez. Évitez juste de le signaler à tout le monde avec un long statut très explicite comme : "Youppie! Décollage pour l'Espagne demain ! Retour dans deux semaines !" Nous ne sommes pas jaloux (honnêtement), mais poster ce genre d'infos équivaut à laisser sur votre porte d'entrée un message bien visible disant "absent pour un long séjour". Même en prenant les précautions nécessaires et même si vous ne communiquer pas votre adresse sur Facebook, celle-ci peut être facilement retrouvée en ligne ailleurs.

3) Vous très doué au jeu Farmville

Il est temps de revenir à la réalité, chers fermiers. On se fiche que vous ayez trouvé un œuf en or dans votre ferme imaginaire ou que vos prétendues cultures poussent incroyablement mieux lorsqu'elles sont arrosées par vos amis. En fait, les gens n'en ont rien à faire. D'ailleurs, il existe désormais des applications qui permettent de cacher les updates de Farmville dans le fil d'actualité. Si vous perdez votre temps sur Farmville (ou des jeux similaires), tant mieux pour vous. Pensez juste à désactiver l'auto-update, svp!

4) Vous détestez votre job

Ou votre société, ou votre boss ou vos clients. Si vous utilisez votre page Facebook comme défouloir pour vos frustrations professionnelles, assurez-vous d'avoir bien activé vos paramètres de confidentialité au risque de vous retrouver rapidement à la porte. L'histoire a connu un bon nombre de licenciements à la suite de commentaires malveillants au sujet de leur travail : du personnel d'une compagnie aérienne insultant ses passagers à la jeune employée en période d'essai postant un statut pas très sympathique à l'égard de son patron, oubliant accessoirement qu'elle l'avait récemment ajouté à ses amis. Ne vous joignez pas eux.

5) Vous avez 5000 amis

Certaines personnes collectionnent frénétiquement les amis sur Facebook comme d'autres recherchent désespérément des "followers" sur Twitter. Mais cela ne sert à rien puisque le cerveau humain ne peut gérer que 150 véritables amis. Pas plus que cela. Voulez-vous vraiment savoir ce que fait votre laveur de vitres ce week-end alors que vous avez oublié votre ami d'enfance depuis des lustres ? Une liste d'amis énorme n'est pas un signe de popularité, c'est juste le signe d'une mauvaise gestion.

6) Vous avez fait quelque chose de vraiment stupide

Faire des blagues, ça peut être drôle mais n'oubliez pas que certaines personnes ne sont pas toujours du même avis. Le personnel du département des accidents et des urgences de l'hôpital Great Western à Swindon, au Royaume-Uni, en a fait les frais. Ils ont été temporairement suspendus après avoir été accusés de faire du "planking" (activité qui consiste à adopter une position aussi raide qu'une planche et à se faire photographier, comme sur la photo, aux Philippines) et d'avoir posté les photos sur Facebook. Les médecins et les infirmières se seraient photographiés sur des chariots de réanimation, dans les chambres et sur l'héliport. Une blague qui n'a pas fait rire les patrons de l'hôpital.

7) Vous avez une aventure

Facebook est devenu un terrain fertile pour les avocats spécialisés dans les divorces, plus que ravis de scruter les pages, à la recherche de statuts indiscrets et de photos compromettantes. D'après une enquête de l'Académie Américaine des Avocats Matrimoniaux, 81% des grands avocats américains ont constaté une hausse des cas de divorce mettant en cause léseaux sociaux, dont la majorité impliquant Facebook

8) Vous êtes en cavale

Tous les criminels ne sont pas des génies en herbe. Des preuves ? Prenez, par exemple, Craig Lynch (28 ans), un cambrioleur parti en cavale après s'être évadé d'une prison au Royaume-Uni, en septembre 2009. Probablement fier d'avoir réussi ce coup de maître, Lynch a régulièrement mis sa page Facebook à jour, précisant en détail ses faits et ses gestes... Et donnant par la même occasion de précieux indice à la police. Il réussit toutefois à vivre en liberté pendant quelques mois, avant d'être arrêté en janvier. Quand on s'évade de prison, l'idée est quand même de rester caché, non ?

9)  Vous faites partie d'un jury

Il a quelques règles à suivre lorsqu'on fait partie d'un jury. La plus importante d'entre elles exige que vous restiez discret en dehors de la salle d'audience. Quant à poster l'affaire en cours sur votre page Facebook ? Hors de question ! Ne revivez pas la situation de cette jurée qui devait statuer sur un cas de pédophilie en 2008. "Je ne sais pas quelle décision prendre alors je fais un sondage," avait-elle écrit sur sa page. Son exclusion du jury ne s'est pas fait attendre, après une dénonciation anonyme auprès des fonctionnaires de la Cour.

10) Vous prétendez être malade

Lorsque le réveil sonne, nous sommes nombreux à nous dire "Pas envie de me lever aujourd'hui". Le faux congé maladie (occasionnellement, bien sûr) peut procurer une énorme satisfaction, mais encore une fois, il est préférable de le garder pour soi plutôt que de le crier sur tous les toits. Du moins, si vous voulez conserver votre job. L'un des exemples les plus connus implique un employé d'un call center australien, Kyle Doyle, qui devint une petite célébrité du web après avoir été viré. Kyle avait annoncé son intention de feindre une maladie sur sa page Facebook...




  • Modérateur Global
  • *****

  •